La clim au maximum dans la bateau, le trajet se passe sans heurts et nous atteignons bientôt les rivages de Penang, l’île qui héberge cette ancienne ville coloniale en son sain : Georgetown. Baptisée par les anglais en l’honneur du roi George III, la ville fut un comptoir important au XIXe siècle, bien que surpassée par Singapour au fil des années.

Immédiatement émerveillés par cette ville, nous entamons une longue balade de fin d’après midi, qui nous mènera près des bâtiments de style colonial, du front de mer, puis de Little India, de mosquées, et de temples Shinto.

Un mix assez invraisemblable a vrai dire ! Et le tout se fait à pied :

img 3331 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3345 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3348 1024x768 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3353 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3361 1024x768 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3373 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3374 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

L’objectif gourmand du soir étant le restaurant chinois Tek Sen, qui ne nous décevra pas.

Après une longue confusion sur la commande, du fait – ou non – de Xavier, la serveuse ou moi … nous nous retrouvons avec un léger excédent de plats, mais souhaité. Juste très peu raisonnable : porc doublement braisé et caramélisé, canard laqué, tofu frit, et même … des légumes !

img 3377 1024x768 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3384 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3383 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Nous poursuivons ensuite notre folle épopée nocturne en nous rendant à la Canteen. Écoutant religieusement ce que le groupe de jazz a prévu ce soir là : un style un peu old school, assez “swinguant” au début, mais bien vite ennuyant pour nos oreilles de “jeunes” éduqués à Nickelback (je parle pour Xavier)

img 3388 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Fin de soirée dans un food court où nous commandons deux bonnes grosses bières. Je sens Xavier sur le point d’exploser, je n’en suis pas si loin non plus. Sur scène, un ladyboy fait le show et plusieurs chanteuses se succèdent, avec plus ou moins de coffre. Ce qui vient clore une très belle journée.

img 3393 1024x768 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

De bon matin, la balade est toujours aussi agréable :

img 3397 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3401 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

Une maison pas chère à retaper ?

 

img 3399 1024x768 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Après de brèves tergiversations, nous poursuivons la journée par un bon petit déjeuner au Mugshot Café. Concept original : mixer brunch (bagels, café, etc) et boutique de lunettes (notamment en bois qui flotte, pratique dans l’eau !)

img 3402 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3403 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3404 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3406 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Heureusement pour le porte monnaie, elles ne rendent pas vraiment nos visages plus élégants.

Suite de la balade dans les rues réputées pour le street art. De nombreux dessins donnent un cachet décidément très particulier à cette ville aux influences multiples.

img 3458 1024x768 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3459 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3432 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3428 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3473 998x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3472 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3417 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3475 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Les touristes (y compris Malaisiens) s’en donnent à cœur joie :

Petite pause milk shake et jus de cranberry avant de visiter la Cheong Fatt Tze Mansion (aussi appelée Blue Mansion), un des 10 manoirs à visiter impérativement dans le monde, d’après le Lonely Planet, rendez vous compte !

Cette demeure magnifique il est vrai, est célèbre au niveau international notamment de par le fait que certaines scènes du film Indochine ont été tournées la bas : mais au delà de l’intérêt cinématographique, l’histoire de cette maison est également intéressante.

Sa couleur bleu indigo caractéristique détonne, même dans ces rues colorées de Georgetown. Le marchand Cheong Fatt Tze a fait construire cet imposant bâtiment (38 pièces !) en 1880, selon les principes du Feng Shui. Fenêtres gothiques, vitres art nouveau, fine porcelaine chinoise, et carreaux en argile encaustique font la réputation de cette demeure. De l’eau circulait partout dans la maison via un système de tuyaux qui partaient du toit, pour couler sur les murs et circuler au sol via un système similaire de rigoles, ceci censé enter autres symboliser l’argent qui doit circuler.

img 3454 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3450 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3441 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

 

img 3476 1024x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

 

 

img 3474 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

Plus d’infos et d’images sur le site officiel de la Blue Mansion
Après un passage devant le temple hindou, Hindu Penang :

img 3462 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3466 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3464 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Nous effectuons une dernière pause dans ce charmant petit café qu’est The Alley Penang. Hip hop en fond sonore, churros et café froid font notre bonheur :

img 3469 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent

img 3468 768x1024 Georgetown : quand ancienne ville coloniale, mosquées, temples hindous et chinois cohabitent
Je dip sans complexe (merci de prendre le temps de réfléchir à ce jeu de mots)

Et déjà l’heure de filer à l’aéroport pour prendre notre avion en direction de Kuala Lumpur.
Bizarre de quitter Xavier (qui doit rentrer en France, le pauvre) après presque deux semaines de bonne éclate ensemble !