Me voilà donc parti pour une bonne journée de transit : Yangon > Kuala Lumpur > Osaka
L’aéroport de Yangon est assez classe, et bien vide en ce jeudi après midi :

img 9987 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Un épisode de Walking Dead ? Non, juste l’aéroport de Yangon un jeudi après-midi

Shopping éclair pour remplacer un t-shirt et un sac à dos défectueux, et transfert à Kuala Lumpur un peu lunaire a 1h du matin, je suis complètement paumé dans les timezones.

Arrivée au Japon le lendemain matin, et première activité : recherche d’une carte SIM Data (“I want Internet”). Internet est quand même bien pratique dans un pays inconnu comme le Japon, où le moindre panneau nécessiterait une pierre de Rosette.


Petit interlude “Apprendre le Japonais” pour les néophytes. Le langage japonais s’articule autour de 3 ensembles de caractères : les katakana (environ 50), les hiragana (environ 50), et les kanji (un japonais m’a dit qu’on en dénombrait 10000).

Les kanji sont des caractères représentant à eux seuls un concept (“maison”, “feu”, etc.), et on commence à bien pouvoir lire des choses en en maîtrisant … 2000 ! (c’est pas gagné)

Les katakana et les hiraganas correspondent à des sons tels “ko”, “se”, etc. et permettent d’écrire les mots non couverts par les kanji, comme les mots étrangers, les onomatopées. Indispensable de maîtriser ces 2 ensembles avant de se frotter sérieusement à la langue japonais (je débute tout juste)

Pour les plus curieux, et sur les conseils de mon ami Simon rencontré récemment, voici quelques applications en français qui devraient pouvoir vous aider à maîtriser les katakana et les hiragana, ce qui s’avère bien pratique (je débute juste) : katakanapp, hiraganapp, et nihongo no kana.


Retour au récit. Les clichés sont tenaces, mais tout de même – l’aéroport du Kensai (région de Kyoto/Osaka) est décoré aux couleurs de Pokémon. La couleur est annoncée :

img 9997 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Pour avoir demandé mon chemin, j’ai droit à quelques bonbons d’accueil !

img 9995 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 9996 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Ne me demandez pas de quels pokemons il s’agit, je n’en ai strictement aucune idée

Cela ne m’empêche pas de demander encore 10 fois mon chemin pour rejoindre mon hôtel à Osaka (trains, métros, etc.). Après quelques gouttes de sueur, je parviens à mon hostel, puis à mon couchage qui ressemble à une grosse boîte en bois bien confortable :

img 0107 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

La love box new generation (private joke)

Un italien est dans le dortoir, mais il n’a pas l’air très ouvert à la conversation. Personne d’autre dans l’hostel, je me dis que je risque d’être un peu plus seul au Japon …

Je demande au responsable où je pourrais déjeuner, et ce dernier m’accompagne dans un restaurant assez proche de l’hostel. Il reste un instant avec moi, mais je le sens un peu évasif lorsque je lui pose des questions. Ah, la politesse à la Japonaise, je me trompe peut être, mais je sens que ce dernier veut repartir à l’hostel au plus vite, sans toutefois oser me le dire. De mon côté, je me dis qu’il serait impoli de ne pas lui parler. Il sort finalement de cette impasse en prenant congé.

Un premier déjeuner annonciateur de bonnes expériences culinaires :

img 0004 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Tonpei-yaki Teishoku (= crêpes au porc plat avec sauce et mayonnaise)

L’après midi, je visite la ville un peu au hasard comme j’aime le faire. Il pleut, j’ai emprunté un parapluie, et je me rends penaud dans un supermarché, ou j’enfile une capote à mon parapluie afin de ne pas salir le sol (enfin je fais juste ce que les autres font) :
img 0059 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0064 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Pas super écolo la capote à parapluie japonaise

img 0062 1 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Oui, toutes les étagères que vous voyez ce sont des mangas

img 0149 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Des masturbateurs en supermarché ! Des branleurs, les Japonais ?

Je me balade dans les quartiers de Namba, Shinsaibashi et Dontoburi :

img 0104 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

La galerie commerçante sans fin

img 0100 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0095 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0069 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0071 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Et partout : des galeries commerçantes, des salles de jeux, et des restaurants. Je rentre dans une salle d’arcade qui m’intrigue et j’hallucine quelque peu de voir une telle quantité de jeux, et de joueurs un vendredi après midi :

img 0083 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0087 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Les japonais ont aussi leurs psychopathes :

Le soir, je repère un resto à sushis sur TripAdvisor, mais impossible de trouver l’endroit. J’ai pourtant la géolocalisation activée, et je demande à un groupe de japonais. Ils passent 5 minutes à regarder mon téléphone, mais rien n’y fait. Je me rends donc dans le restaurant barbecue dont ils sortaient, sur leurs conseils. Et grand bien m’en a fait :

img 0151 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Et trajet retour à pied émaillé de surprises et de belles rues éclairées :
img 0131 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Qui veut un beau porte-clefs bien kitsch ?

img 0133 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0123 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0125 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0120 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Après 3 premières semaines de voyage relativement éprouvantes, marquées par un sommeil classifié minimum syndical, je me lève tranquillement à 10h30, presque surpris d’avoir si bien dormi.

Mon objectif du jour est d’aller voir ce que donnent les cerisiers. Quand je suis parti de France, les prévisions annonçaient un bourgeonnement anticipé des cerisiers, et depuis je ne m’étais pas du tout renseigné. Aussi quand j’arrive à Osaka Castle, et que je vois les arbres bien dépourvus de fleurs, je me dis que j’arrive trop tard (oui, je n’y connais rien en arbre, et je n’avais pas prêté attention aux bourgeons dans mon désespoir), mais que nenni ! Les cerisiers en fleurs, c’est pour dans quelques jours !

img 0190 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Le Château d’Osaka

img 0176 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
J’ai également la chance d’assister à une séance photo de mariage Franco-japonais :

img 0185 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Je teste la spécialité du coin : les Takoyakis (sorte de boulettes de pâte aromatisée fourrées d’un morceau de poulpe et recouvertes de sauces et d’aromates). J’adore le poulpe, ça tombe bien. C’est bon, un peu bourratif cela dit, surtout qu’ils les servent par 8.

img 0192 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Repas de gros

Puis balade dans le coin, à la recherche de cerisiers épanouis :

img 0200 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0202 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0204 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Les Japonais sont incroyablement gentils et polis, et toujours prêts à vous aider, mais après une vie en collectivité pendant quelques semaines non stop, je l’avoue, je m’emmerde tout seul.

Je me décide donc à utiliser l’application au logo à la flamme orangée, et j’ai la chance de discuter rapidement avec Chie, une japonaise originaire de Nara, qui est de passage sur Osaka en ce samedi après-midi. Visiter la ville avec une personne du coin est un vrai bonheur. Chie m’emmène voir un “shrine” (ne connaissant pas ce mot en anglais, je ne comprends pas trop où on va). La traduction littérale indique “tombeau” ou “sanctuaire” :

img 0233 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Voilà à quoi je vais ressembler pendant un mois : 1 pull / 1 doudoune / 1 pantalon de ville (que je nettoie souvent, rassurez-vous)

img 0234 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0238 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Elle me montre comment on prie, m’explique contrairement à ce que j’avais auto-conclu que “non, les parapluies dans la rue ne sont pas à tout le monde”, et m’en dit un peu plus sur sa vie.

Passage devant des animaleries (il y en a pas mal dans les rues) :

img 0239 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Instant Kawaï (“trop mignon !”)

Dans les rues :

img 0244 1024x768 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Dans les boutiques :

img 0246 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Oui, du Kit Kat au saké, c’est bien cela … (c’est pas dingue)

img 0254 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Chie is a great cooker !

img 0257 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Dans des magasins d’anime japonais (mangas, cosplay), il me faut absolument ce masque de Sangoku / ou de Freezer :

img 0259 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Dontoburi encore une fois :

img 0263 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0269 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Moment très sympa, encore merci Chie si tu en arrives à me lire (“Arigato Gozaimasu Chie”)

Après avoir passé 3 heures ensemble, Chie repart à ses activités, et décidément emballé par les takoyaki, je me rends dans un bar très sympa où j’en déguste à nouveau, avec 2/3 bières. Seul local du bar, j’apprécie de découvrir l’ambiance des bars japonais.

Assez bruyant, jovial, et détendu après une bonne journée de travail.

img 0271 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Non sans m’être fait un nouveau pote :
img 0283 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Ma quête de sushis trouve enfin une issue favorable et je termine cette belle journée par un restaurant de poisson :

img 0295 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Les meilleurs sushis de ma vie

img 0293 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Les meilleurs sashimis de ma vie

En me renseignant un peu, je trouve qu’il n’y a pas énormément de choses à faire à Osaka, d’autant que le cerisiers sont en retard, mais ayant réservé encore deux nuits non annulables à Osaka, je fais mes recherches. Un changement d’hostel plus tard, je décide que le temple Shi Tennō-ji et l’aquarium d’Osaka seront mes deux destinations de la journée.

La première visite est un régal pour les sens, notamment pour le nez. L’odeur de nourriture en premier lieu, qui constitue systématiquement un crime pour l’estomac. Comment résister à l’appel de la street food, même en ayant le ventre plein ?
Puis en s’approchant des temples, cette odeur d’encens et de bois verni me transporte ailleurs.

Il y a une queue monstrueuse en ce dimanche matin et je décide de squeezer la visite du temple, mais toutefois d’en faire le tour complet :

img 0299 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Entre tradition et modernité

img 0301 1024x768 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0312 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Ca bronze. Mais … où est Tortue Ninja ?

Ce mélange de tradition et de modernité me fascine d’ores et déjà.

Un peu moins traditionnel, et pas si moderne que cela, l’aquarium d’Osaka n’en reste pas moins une activité phare de la ville. Preuve en est la quantité hallucinante de familles venues admirer (et même parfois toucher !) des requins, otaries et autres pingouins. Car, oui, n’ayant aucune notion des jours sur le moment, nous sommes dimanche après-midi. Mais quelle bonne idée de se rendre dans un endroit familial !

Bref, difficile de se faire un accès aux aquariums, mais bouddha m’a appris la patience, et je finis par trouver des bons spots, pour photographier mes animaux marins préférés : des veaux marins et des otaries !!

img 0370 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

S’ensuivent de longs couloirs, avec de beaux poissons il faut l’avouer, des méduses colorées, des requins gentils, et des pingouins tout excités a l’idée d’être nourris :

img 0412 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0393 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Retour à l’hostel, et restaurant rempli de locaux dans un quartier un peu plus excentré que la veille, mais qui a l’avantage d’être très près de la gare, facilitant mon trajet le lendemain pour Nara :

img 0433 1024x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

Poulpe et calamars frits !

img 0434 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0432 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping
Fin de soirée dans la salle commune, qui est franchement agréable et cosy, à discuter avec deux portugais vivant à Luxembourg (qui ont du se perdre au Japon, on n’en croise pas beaucoup).

Voilà une bonne adresse en tout cas pour les backpackers : Hostel Jin (station Nishikujo)

img 0426 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0427 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping

img 0428 768x1024 Osaka (1/3) : orgie alimentaire, cerisiers précoces, pluie, et shopping