Dernière étape en Sulawesi : visiter le parc naturel de Tangkoko, qui est également le nom du volcan à quelques kilomètres du village, et qui recense de nombreux animaux rares et des espèces endémiques :

  • le tarsier, le plus petit primate du monde, sorte de Guizmo (cf. film Gremlins) avec des pattes ressemblant à des mygales
  • le couscous, un marsupial
  • le calao à cimier, un oiseau aux couleurs vives très rare
  • le macaque noir à crête

A Manado, je suis à l’Istanaku Guesthouse 2, une très bonne adresse, et située en face de … l’Istanaku Guesthouse 1. Je traverse la rue et aperçois une touriste occidentale à qui je demande à tout hasard si elle se rend à Tangkoko (les lieux à visiter à partir de Manado ne sont pas légion), et il se trouve qu’elle et son copain souhaitent également s’y rendre. Ils ont même réservé au même endroit que moi. Je lance l’application Go-Jek (équivalent d’Uber ou de Grab) et nous dégote une voiture (200.000 IDR pour le trajet).

Je réside au Tangkoko Ranger Homestay, une adresse assez sympa qui a le gros avantage d’être à 200m de l’entrée du parc. Ce qui a son importance lorsqu’on doit se réveiller vers 5h du matin. Les animaux se reposant la journée, à l’abri de la chaleur, il est bien plus aisé de les observer quand il fait encore nuit.

Arrivés l’après-midi, je profite de mon temps libre pour me balader dans le village :

img 6657 1024x768 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Puis sur la plage de sable noir de Batu Putih (signifiant paradoxalement “whitestone beach”, soit plage de pierre blanche), où d’innombrables bateaux s’entassent :

img 6690 1024x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

img 6679 1024x576 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Et beaucoup d’enfants, qui jouent dans la mer avec des radeaux de fortune, et qui ont vite fait de revenir sur la plage en voyant le drone que je fais voler au-dessus d’eux. Je m’amuse avec eux un bonne demi-heure, le temps d’épuiser la première batterie du drone :

img 6684 e1501593984719 1024x623 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

img 6648 1024x769 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

 

De l’autre côté de la plage, je profite d’un espace un peu plus désert pour utiliser la seconde batterie du drone, et capturer ces images, avec le volcan Tangkoko en arrière plan :

img 6676 1024x576 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

DJI 0708 1024x576 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

 

Le lendemain matin, lever aux aurores, mais un peu trop tard à mon avis (nous partons avec notre guide à 6h du matin). Par conséquent, nous allons effectivement pouvoir voir des tarsiers et les autres espèces présentes dans le parc, mais à cette heure, les tarsiers restent planqués dans les arbres, et nous ne les verrons pas sauter. Je vous recommande d’insister lourdement auprès de votre guide pour commencer la visite vers 4h du matin.

Deuxième conseil : s’équiper d’un appareil photo avec un puissant téléobjectif. L’iPhone ne fait pas de miracles, particulièrement en basse lumière.

Passés ces désagréments, la visite de 4 heures dans la jungle est très chouette.

img 6695 e1501594802709 807x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Les macaques sont faciles à apercevoir … ils traînent à l’entrée du parc

dsc0262 1024x678 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Et ils semblent habitués aux touristes …

img 6712 1024x768 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Mes comparses allemands traquent les macaques

 

Sur le chemin, la végétation est impressionnante :

 

img 6725 768x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

img 6726 768x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

 

img 6733 1024x768 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

 

Nous entendons des ailes battre lourdement dans le ciel, et en levant la tête, nous apercevons un calao à cimier, aux couleurs hallucinantes, qui nourrit son petit :

dsc0292 1024x678 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Des couscous lézardent sur des branches :

dsc0335 e1501591905118 1024x636 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

img 6744 1024x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Un gros couscous à 30 cms du sol

Et les tarsiers se planquent dans des petits recoins :

img 6776 1024x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde

Pour en savoir plus sur les tarsiers, et les voir de plus près, je vous conseille cette vidéo rapide de National Geographic :

 

Sur le chemin du retour, il commence à pleuvoir, et que voit-on à 10 mètres du sol, enroulé sur un arbre : un énorme python ! Encore une fois, beaucoup trop loin pour prendre des photos, mais c’est impressionnant. Sa taille est comparable en diamètre à celui que j’ai vu exposé il y a quelques jours au marché de Tomohon … un bon gros morceau de viande.

Le soir, rebelote, nous retournons seuls dans le parc (sans le guide, qui est … fatigué), et nous rendons au même arbre que ce matin pour apercevoir les tarsiers, et espérer les voir bouger un peu. Il n’en sera rien, et nous repartons sous la pluie. Notre guide nous montrera le soir pendant le dîner une bonne grosse mygale accrochée solidement à un arbre.

Et la parenthèse animalière se refermera là dessus.

Le lendemain, nous reprenons la voiture à 3, et voyons défiler les beaux paysages de la région :

img 6773 1 768x1024 Tangkoko : à la recherche du primate le plus petit du monde